Evaluer et traiter le prolactinome

Evaluer et traiter le prolactinome

On a diagnostiqué un prolactinome chez ma petite amie il y a un an mais on ne lui a prescrit  aucun traitement. L’endocrinologue lui a juste recommandé de faire une IRM pour surveiller sa progression. Ces 6 derniers mois, elle se plaint de maux de têtes et de gênes visuelles. J’ai quelques questions. Tout d’abord, est ce que la bromocriptine, si elle est prescrite améliorera ses symptômes (galactorrhée, gênes visuelles, maux de tête, baisse de la libido). Ensuite, est ce que l’opération chirurgicale est une opération de routine ? Et surtout, est ce qu’elle pourra porter des enfants ? S.G.

La prolactine est une hormone produite par les hommes et les femmes par l’hypophyse (ou glande pituitaire). Son rôle majeur est de stimuler la production de lait pour les femmes allaitantes. Les autres fonctions de cette hormone sont moins connues. Différents facteurs peuvent causer une hausse de la prolactine comme des médicaments, le stress et même des examens du sein. 

Un prolactinome est une tumeur dans l’hypophyse qui produit un excès de prolactine. La tumeur la plus connue produisant de la  prolactine est le micro-adénome qui est d’assez petite taille. Les effets indésirables comme la production inappropriée de lait (galactorrhée) ou la baisse de la libido sont dus à une hausse du taux de prolactine dans le sang, et non pas à la présence de la tumeur en elle-même. Les plus grandes tumeurs (de plus d’un centimètre), sont appelées des macro-adénomes et sont assez rares. Ces plus grandes tumeurs sont bénignes (non cancéreuses) mais leur présence peut causer des maux de têtes et des gênes visuelles. Nous sommes tous inquiets quand nous entendons le terme ‘’tumeur’’ et c’est assez angoissant de savoir qu’il existe une tumeur à la base de son cerveau. Mais laissez-moi vous rassurer: des tumeurs de l’hypophyse sont retrouvées dans 7% des autopsies pratiquées sur des personnes qui décèdent lors d’un accident donc cette situation n’est pas rare. Souvent, un taux élevé anormal de prolactine est détectée lors d’une évaluation de la fertilité ou chez les femmes avec une baisse de la libido ou des règles irrégulières. Chez les hommes, l’impuissance est le symptôme le plus connu conduisant à la découverte de niveaux de prolactine élevés.

Une fois que les analyses de sang détectent un taux de prolactine élevé, une imagerie par résonnance magnétique (IRM) peut être pratiquée pour rechercher une tumeur. La plupart des tumeurs, même les plus importantes, régressent quand elles sont traitées au moyen de médicaments. Une opération chirurgicale sera pratiquée dans les rares cas où il n’y a pas de réponses aux médicaments. Les taux de grossesse et les résultats des grossesses sont  excellents une fois que le taux de prolactine retrouve un niveau normal. Pour les femmes qui n’ont aucun symptôme, la plupart des médecins décident d’éviter tout traitement, des IRM annuelles permettent de contrôler la tumeur et de débuter un traitement si un grossissement est établi.

 

Ne laissez pas le temps passer, prenez rendez-vous tout de suite!

Contactez le Dr Thanos Paraschos aujourd’hui!